top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurEliane Cossais

En quoi la sophrologie peut être un chemin d’accès à la vie spirituelle ?

Dernière mise à jour : 4 oct. 2021




Quand on parle de spiritualité, cela fait souvent peur ou cela rend méfiant ! De quoi parle-ton ?

D’où parle-t-on ? De nos jours, nous parlons aussi bien de spiritualité religieuse que de spiritualité laïque. De quoi s’agit-il ?

Si l’on se réfère aux dictionnaires, on se rend compte que les définitions du mot «spiritualité» ne sont pas très claires. Prenons l’exemple de Le Petit Robert, dans lequel la spiritualité a deux sens, l’un philosophique, « caractère de ce qui est spirituel, indépendant de la matière », l’autre religieux, « croyances et pratiques qui concernent la vie de l'âme, la vie spirituelle. ».

On comprend dans tous les cas que la spiritualité relève de l’esprit par opposition à la matière. Tentons d’en savoir plus en visitant quelques auteurs.



Christophe André, tout d’abord, explique en parlant de spiritualité laïque qu’elle



« ne se comprend pas elle s’éprouve, elle ne s’explique pas elle se vit. (...), parfaitement à sa place dans l’univers méditatif qui sait par moment se passer des mots (...). Elle se présente en général sous la forme de sentiments, de paix intérieure inexpliquée ou de communion avec la nature environnante ou de fraternité avec les autres humains. »


Il cite ainsi Maître Eckart, moine bénédictin et mystique rhénan médiéval : « Dieu nous rend souvent visite mais la plupart du temps nous ne sommes pas chez nous. ». Ainsi, occupés par toute notre vie quotidienne et ses agitations, nous vivons plus à l’extérieur de nous-mêmes que dans notre intériorité, en nous.


Sri Nisargadatta Maharaj, lui, écrit que


« nous connaissons le monde extérieur des sensations et de l’action mais nous connaissons très peu notre monde intérieur, celui des pensées et des sentiments. Le premier but de la méditation est de devenir conscient de notre vie intérieure et de nous la rendre familière. Le but ultime est d’atteindre la source de la vie et de la conscience ».


Ainsi, la spiritualité relèverait de l’esprit, de l’intériorité auquel nous aurions accès par la

méditation, qui fait expérimenter des sentiments, une paix intérieur, une communion, et nous amène à la « source de la vie » à l’intérieur de nous-même.





63 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page